La fontaine des Trois Grâces - Site officiel de la Ville d'Aiguillon, 47190, CC du Confluent, Pays de la Vallée du Lot, Lot et Garonne, Aquitaine, France, Europe

Ville d'Aiguillon, CC du Confluent, Pays de la Vall�e du Lot, Lot et Garonne, Aquitaine, France, Europe

Accèder au contenu

Europe > France > Aquitaine > Lot et Garonne > Communauté des communes du Confluent > Aiguillon

Recherche Avancée

Agenda

Illustration de « Élections Municipales et Communautaires » 25/04/21 au 25/04/21 Élections Municipales et Communautaires
1er Tour Dimanche 25 Avril de 8H à 18H
Illustration de « Élections Municipales et Communautaires » 02/05/21 au 02/05/21 Élections Municipales et Communautaires
2ème Tour Dimanche 02 Mai de 8H à 18H
Illustration de « Collecte du Don du Sang » 08/06/21 au 08/06/21 Collecte du Don du Sang
Mardi 08 Juin à la Salle des Fêtes de 15H à 18H30
Illustration de « Collecte Don du Sang » 17/06/21 au 17/06/21 Collecte Don du Sang
Jeudi 17 Juin à la Salle des Fêtes de 15H à 18H30
Vous êtes ici :  Accueil / La commune / Notre patrimoine / La fontaine des Trois Grâces
  • pdf
On a refait une beauté à la Fontaine des Trois Grâces...

La fontaine rénovée

Le Jardin des Droits de l'homme, n'a pas été le seul à être rénové lors des

travaux 2012. La fontaine que les vieux Aiguillonnais se souviennent avoir vue

devant le château ducal avant les années 60, a elle aussi bénéficié d'un

"lifting". 

 

Le socle et le groupe des trois femmes sont un moulage des éléments du

monument funéraire de Henri II, une oeuvre due au sculpteur Germain Pilon. Le

monument, placé aujourd'hui dans une aile du Louvre a été commandé au

lendemain de la mort de Henri II (fils de François Ier) décédé dans un accident

de tournoi. A l'origine, les Trois Grâces supportaient un vase de cuivre

contenant le coeur du roi, mais ce vase fut victime de vandalismes sous la

Révolution.

 

Une fonderie reproduisit à plusieurs exemplaires le monument, dont celui

d'Aiguillon.

 

La signification des écrits

Malgré la rénovation, il est difficile de lire les inscriptions latérales, qui sont en

latin. Cependant, comme elles sont la copie de celles qui, à Paris, figurent dans

le marbre, en voici le texte traduit : " Ici la reine Catherine (de Médicis), tout en

souhaitant le cacher en son propre sein, a déposé le coeur de son mari. Le coeur

longtemps uni de deux personnes atteste l'amour devant les hommes, leur esprit

uni en témoigne devant Dieu. Ce coeur jadis berceau des Grâces, trois Grâces

l'exaltent à bon endroit."

Pour en savoir plus :

http ://aiguillon47.pagesperso-orange.fr

Nos remerciements à M. Lavie, créateur de ce site aiguillonnais.